Pages

Energies renouvelables et environnement

L'impact sur l'environnement

La combustion d'énergie fossile est la première activité humaine responsable de l'émission de gaz à effet de serre. Selon l'agence internationale de l'énergie, le secteur énergétique a rejeté 24 587 millions de tonnes de CO2 en 2003.

Les rejets de l'industrie de l'énergie représentent les trois quarts des émissions humaines de CO2. La concentration de ce gaz dans l'atmosphère est de 0.0365% contre 0.028% au milieu du XIX ième siècle, soit une augmentation de 30%. Le deuxième gaz à effet de serre est le méthane (CH4) dont la concentration a doublé sur la même période. Ses émissions sont produites par l'agriculture, les activités énergétiques (fuite de gaz et industrie charbonnière) et les déchets ménagers. Le groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) affirme aujourd'hui que le réchauffement climatique constaté depuis une cinquantaine d'années est bien du aux activités humaines.

Qu'est ce que l'effet de serre ?

La température moyenne de notre planète résulte de l'équilibre entre le flux de rayonnement qui lui parvient du soleil et le flux de rayonnement infrarouge renvoyé dans l'espace. La répartition de la température au niveau du sol dépend de la quantité de gaz à effet de serre présent dans l'atmosphère. Sans eux la température moyenne serait de -18ºC et la Terre serait inhabitable. Leur présence amène cette température à 15ºC. Les gaz responsables de l'effet de serre dût à l'homme sont le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), l'oxyde nitreux (N2O), l'ozone troposphérique (O3), les CFC (chlorofluorocarbure) et les HCFC ( hydro chlorofluorocarbure) qui sont les gaz de synthèse responsables de l'attaque de la couche d'ozone, ainsi que les substituts des CFC : HFC, PFC et SF6.

gazpolluants1 (18K)

Une usine émettant des gaz polluants dans l'atmosphère

Les gaz à effet de serre sont naturellement très abondants. Mais du fait de l'activité humaine, la concentration dans l'atmosphère s'est sensiblement modifiée : ainsi la concentration en CO2 a augmenté de 30% depuis l'aire préindustrielle. Les effets combinés de tous les gaz à effet de serre équivalent aujourd'hui à une augmentation de 50% de CO2 depuis cette période.

Source : mission interministérielle de l'effet de serre (France)

Bilan énergétique mondial

Conclusion