Pages

Bilan énergétique mondial

Les énergies fossiles

Le charbon

Le charbon de teinte noire est défini par son pouvoir calorifique. Dans une tonne de charbon, il y a environ 8 kilothermies (1 tonne de fuel donne 10,5 kilotherlies). Il résulte de l'accumulation de végétaux dans des bassins subsidents. Ainsi à l'ère primaire se sont accumulées des végétaux, arbres géants et fougères qui constituaient de grandes forêts en milieux chaud et humide. L'accumulation des débris de leur compaction sont suivis de la maturation de la matière organique à l'abri du dioxygène. La qualité de charbon dépend de la diagénèse qui s'effectue lors de l'enfouissement des matériaux végétaux sous des sédiments qui s'accumulent. La température et la pression détermine la spécificité du charbon. Les États-Unis devancent la Chine et l'Europe dans la consommation du charbon Le charbon consommé sert dans les centrales thermiques pour produire de l'électricité. Il a provoqué dans le passé de fortes pollutions, notamment en raison de sa teneur en soufre (pluies acides) Il fournit aussi de grandes quantités de gaz à effet de serre.

Le pétrole

Constituant de l'écorce terrestre, c'est une roche qui se présente en général sous forme liquide. Le pétrole est plus léger que l'eau, il n'est pas miscible et renferme du soufre en proportion variée.

distilation du pétrole (39K)

Schéma de la distillation du pétrole

Les hydrocarbures ont pris naissance dans des milieux confinés riches en matière organique. Le pétrole dérive probablement du plancton, lequel est très abondant dans les eaux de surface près des littoraux. Les cadavres planctoniques qui parviennent sur le fond et s'y déposent doivent rapidement être enfouis dans la boue, (ou vivent des bactéries saprophage) et ainsi permettent l'élaboration d'une substance organique complexe appelée kérogène. Le kérogène donne des hydrocarbures par transformation physico-chimiqies.

petrole1 (44K)

Derrick de pétrole

Les estuaires, les lagunes et tous les bassins sédimentaires plus ou moins fermés et subsidents sont des milieux favorables à l'élaboration de pétrole, qui nécessite des températures et des pressions élevées. A partir d'une certaine profondeur, 1500 à 2000 m en moyenne, le kérogène se transforme en pétrole. Jusqu'ici on été exploités les gisements les plus faciles et les plus accessibles. Quand il faudra exploiter des gisements plus difficiles, le coût augmentera fortement, ce sera le cas du pétrole, et du charbon par exemple. Les difficultés d'extraction du pétrole provient à la fois des procédés d'extraction, de conversion et de raffinage et de la réduction de leur impact en terme environnemental, notamment concernant l'effet de serre (stockage nécessaire du dioxyde de carbone).

Le gaz naturel

Il s'agit d'un mélange d'hydrocarbure, composé pour l'essentiel de méthane. Le gaz naturel a la même origine que le pétrole. Il accompagne fréquemment les gisements de pétrole, mais il existe aussi seul. Dans les conditions normales de température et de pression pour une valeur comparable, le gaz occupe un volume mille fois plus important que le pétrole.Il existe plusieurs formes de gaz naturel, se distinguant par leur origine, leur composition et le type de réservoirs dans lesquels ils se trouvent. Néanmoins, le gaz est toujours composé principalement de méthane et issu de la désagrégation d'anciens organismes vivants.

Bilan énergétique mondial

Conclusion